Warning: main(../../../adsense.txt) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/110/sda/d/a/www.flanker/mono/Texte/su-30mkk/su30mkk.php on line 53

Warning: main() [function.include]: Failed opening '../../../adsense.txt' for inclusion (include_path='/mnt/110/sda/d/a/www.flanker/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/110/sda/d/a/www.flanker/mono/Texte/su-30mkk/su30mkk.php on line 53

 

Su-30 MKK

 

 

 

 

 

SUKHOI SU-30 MKK chinois

Le Sukhoï Su-30 MKK (M : Modernisé, K : export, K : Kitay pour Chine) se distingue du Su-30 de base par ses dérives issues de celles du Su-35 (et disposant d'un réservoir de carburant) et son atterrisseur avant à diabolo, lui aussi issu du Su-35. Son nouveau système d'arme est centré autour du radar N001VE conçu par l'institut de recherches NIIP Tikhomirov et compatible avec le R-77. Il dispose d'un mode cartographique inédit jusque là sur les radars russes proposés à l'exportation. Cette nouvelle fonction lui confère une réelle capacité d'attaque tout temps. Autre modification majeure par rapport au Su-27, la voilure de l'appareil peut maintenant emporter jusqu'à 8 tonnes d'armements divers sous douze points d'emport. Il s'agit principalement de roquettes ou de  bombes classiques. Mais il peut également mettre  en oeuvre des armes plus redoutables comme les missiles air-sol à guidage par télévision KH-59M et KH-29T ainsi que les missiles supersoniques anti-navires et anti-radars KH-31 R La désignation des cibles  au sol à longue distance s'effectue en utilisant des  pods optroniques développés en Russie ou achetés  sur étagères. Autre nouveauté, le Su-30 MKK dispose  d'un nouveau capteur optronique IRST OLS-31 couplé à un désignateur par laser. Cet équipement, qui permet de détecter des avions à longue distance sans utiliser le radar, apporte également une capacité limitée de désignation au sol à courte distance.

Le premier prototype du Su-30 MKK fut obtenu par la conversion du premier Su-30 : le T-10PU-5. Il effectua son premier vol le 9 mars 1999. Le premier appareil de pré-production effectua son premier vol le 19 mai 1999. Il porte le code "501" sur le fuselage et l'inscription "Su-30 MKK" sur les dérives de même qu'une livrée en différents tons de bleu similaire au Su-27 UB. Le second appareil de pré-production (codé "502" sur le fuselage avec l'inscription "Su-30 MK" sur les dérives) porte une livrée grise comme les appareils chinois. C'est cet appareil qui fut présenté au Bourget 2001. Les troisième et quatrième Su-30 MKK sont codé "503 et "504". En août 1999, Sukhoï a signé avec la Chine contrat portant sur la livraison de 38 Su-30 MKK, puis en juillet 2001 pour 38 de plus. Le 20 décembre 2000, KnAAPO a livré une première série de 10 unités, les 76 autres devant être en Chine avant la fin de 2003. Avec ces avions, la Chine a également acheté la licence de production.

SUKHOI SU-30 MK indonésiens et algérien

L'indonésie à officiellement acquis des Su-30 MK mais les quelques photos disponibles montrent des Su-30 ressemblant de très près au Su-30 MKK qui se caractérise par des dérives plus hautes et des saumons non brisés comme sur la série des Su-35. Deux Su-30 MK ont été livrés au mois d'août 2003 et en octobre l'Indonesian Air Force disposait de 2 Su-27 SK de plus. A terme l'Indonésie souhaiterait disposer d'une trentaine d'appareils. Ces appareils sont parfois désigné Su-30 MK2.

© : Alexander Sidharta
© : Alexander Sidharta
© : Alexander Sidharta
© : Alexander Sidharta
En ce qui concerne l'Algérie, c'est un peu la même chose. La seule photo (de très mauvaise qualité) que je possède d'un Su-30 MK algérien montre aussi un appareil avec des dérives comme le Su-30 MKK.

 

© : Olav Rhensius
© : L. Passet
© : P. Noret
© : P. Noret
© : A. Grondeau
© : D. Friard
© : M. Rozenkranz
© : F. Breitenmoser
© : M. Rozenkranz
© : Right reserved

 

 

 

 

[ TOP ]
Copyright © Aircraftstories - Mai 2003.
Texte tout droit réservé, reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.