Warning: main(../../../adsense.txt) [function.main]: failed to open stream: No such file or directory in /mnt/110/sda/d/a/www.flanker/mono/Texte/su27/su27.php on line 53

Warning: main() [function.include]: Failed opening '../../../adsense.txt' for inclusion (include_path='/mnt/110/sda/d/a/www.flanker/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/110/sda/d/a/www.flanker/mono/Texte/su27/su27.php on line 53

 

Su-27 "Flanker B"

 

 

 

 

 

Le Flanker, si l'on en croit certaines sources, serait entré en service en 1984 ou 1986. En 1988, les Soviétiques disposaient d'une centaine de Su-27 et d'environ 150 en 1989. Aujourd'hui, il est quasi impossible de savoir combien de Su 27 ont été effectivement produits. Les renseignements disponibles permettent, toutefois, d'estimer à environ 400 le nombre de Flanker actuellement en service au sein des forces aériennes russes et à une cinquantaine (dont une vingtaine de Su-27K embarqués sur porte-avions) au sein de l'aéronautique navale russe. A la suite de l'éclatement de l'URSS, les anciennes républiques membres ont conservé tout ou une partie des Su-27 basés chez elles. Ainsi, vingt-trois seraient encore opérationnels en Biélorussie, soixante en Ukraine et une vingtaine (les accords avec Moscou prévoient à terme la livraison de quarante-huit exemplaires au total) au Kazakhstan.

La première rencontre du Su-27 avec des avions occidentaux eut lieu le 7 janvier 1987 au nord-est de la Norvège, lorsque deux F-16 norvégiens ont intercepté deux Flanker. En avril 1987, un P-3B norvégien prenait la première photographie d'un Su-27 (codé 21). Celle-ci fut publiée par un journal d'Oslo puis par la presse occidentale. Le 13 septembre suivant, un autre Flanker  venait se frotter à un autre Orion, si près qu'il entra en collision avec le quadrimoteur. L'appareil norvégien observait des manoeuvres navales soviétiques dans la mer de Barents à 260 km au sud-est de Vardo lorsque le Su-27 reçut l'ordre d'intercepter l'Orion. Le Flanker passa à moins de deux mètres de l'Orion à 10 h 39. Un quart d'heure plus tard, le Flanker s'approcha de nouveau et les hélices de l'Orion percutèrent le saumon de dérive du Su-27. Heureusement, les deux appareils purent rejoindre leurs bases respectives sans encombres, hormis un incident diplomatique.

Les débuts du Su-27 sur la scène internationale eurent lieu au salon du Bourget en 1989. En effet, les Soviétiques amenèrent deux Su-27 : un monoplace et un biplace. Le monoplace codé "388 bleu" fut donné au bureau d'études Sukhoï. Il s'agit du T-10-41 code "41". Le biplace fut quant à lui codé "389". Le Su-27 fit sensation pendant le salon avec des figures inédites à l'époque comme le cobra. Lors de cette figure, l'avion atteint une incidence de 120°. Les facteurs de charges imposés par la manoeuvre sont relativement modestes, mais les écarts de vitesse sont considérables : de 450 km / h à l'entrée à 120 km / h trois secondes plus tard. A l'origine, cette manouvre était conçue pour déterminer les limites d'incidences à incorporer au logiciel des commandes de vols électriques. Elle a été répétée en occident au cours des différents salons aéronautiques , dans le but très clair de vanter les mérites du matériel soviétique dans un domaine où ils semblent dépasser les avions alliés (peu d'avions occidentaux peuvent réaliser le cobra, et encore si on modifie leurs logiciels et leurs surfaces de contrôle). Le cobra est relativement simple à exécuter puisqu'il suffit au pilote de ramener le manche à fond en arrière, de le maintenir brièvement dans cette position, puis dans le pousser en avant pour rétablir le vol horizontal.

Tout ceci ne peut bien sûr être réalisé que si pleine liberté d'action est laissée au pilote, c'est à dire si le limiteur d'incidence est déconnecté. Normalement, les commandes de vol électriques interdisent cette manouvre. L'intérêt de cette manoeuvre n'est peut être pas des plus évident, mais elle pourrait peut être permettre de déverrouiller de sa cible un radar Doppler incapable de suivre une cible immobile ou de "semer" un poursuivant incapable d'une telle variation de vitesse. Cependant ces figures, réalisées par des pilotes d'essais, exigent des compétences que ne possèdent vraisemblablement pas tous les pilotes militaires.

Victor Pougatchev effectua cette manoeuvre pour la première fois le 28 avril 1989 sur un T-10U-1 équipé d'un parachute anti-vrille.

Exportation (chiffres au 30 septembre 2003) :

Abkhazian : 2 Su-27 (version inconnue).
Algérie : Un nombre indéterminé de Su-30 MK.
Angleterre : Selon certaines sources, une transaction aurait eu lieu entre l'Angleterre et l'Ukraine en 2001 portant sur la vente d'un Su-27 P.
Angola : 8 Su-27 UB.
Biélorussie : 21 Su-27 et 4 Su-27 UB. Certains appareils sont camouflés en 2 tons de vert.
Chine : 72 Su-27 SK, 40 Su-27 UBK, 76 Su-30 MKK (sur une commande de 114), 28 Su-30 MK2. Licence de production pour 200 J-11 (désignation chinoise du Su-27).
Erythrée : 8 Su-27 (chiffre hypothétique, seul 4 appareils ont été aperçus : deux biplaces et deux monoplaces). Ces appareils viendraient d'Ukraine et seraient pilotés par des Ukrainiens.
Ethiopie : 6 Su-27 SK et 2 Su-27 UB (certaines sources mentionnent un total de 9 ou 10 appareils).
Etats-Unis : En octobre 1994, un accord aurait eu lieu entre les USA et la Biélorussie portant sur la vente d'un monoplace et d'un biplace. Ces 2 appareils ont très probablement été affectés a l'escadron des "Aigle Rouges" (anciennement les "Agressors") sur la base de Groom Lake dans le Nevada.
Inde : 50 Su-30 MK + 32 Su30 MKI. New Dehli a également acquis la licence de production. A terme tous les Su-30 indiens devraient être porté au standard MKI.
Indonésie : 2 Su-30 MK et 2 Su-27 SK. Commande pour environ 30 appareils.
Kazakhstan : 80 Su-27 (version inconnue). La moitié serait opérationnelle.
Malaisie : Commande de 18 Su-30 MKM.
Moldavie : 4 su-27 (version inconnue).
Ouzbékistan : 32 Su-27 / ? Su-27 UB.
Russie : environ 400 Su-27 / Su-27 UB / Su-27 K - 5 Su-30 - 5 Su-35.
Syrie : 17 Su-27 (version inconnue). La possession de Su-27 par ce pays reste très hypothétique. Certaines sources mentionnent la présence de seulement 8 appareils.
Ukraine : 67 Su-27 et Su-27 UB.
Viêt-nam : 7 Su-27 SK, 5 Su-27 UBK et 2 Su-30 (des sources mentionnent une commande totale de 36 appareils).
Yémen : 14 (chiffre hypothétique).
 
 
 
 
© : Mark Carlisle
© : D. Friard
© : D. Friard 
© : Derek Ferguson
© : B. Condon
© : B. Condon 
© : Philippe Noret 
© : Right reserved 
© : Right reserved 
© : Right reserved 
© : S. Williams 
© : S. Williams 
© : S. Augustesen 
© : S. Augustesen 
 
© : Norvegian AF 
© : Norvegian AF 
© : Right reserved

 

 

 

 

[ TOP ]
Copyright © Aircraftstories - Mai 2003.
Texte tout droit réservé, reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.